top of page

Cholécystectomie

La cholécystectomie est l'intervention qui consiste à enlever la vésicule biliare.

La vésicule biliaire est un réservoir de bile située sous le foie. La bile est fabriquée par le foie et elle est acheminée par le canal biliaire ou cholédoque dans l’intestin juste après l’estomac pour la digestion. 

La vésicule  se contracte à la fin des repas pour améliorer la digestion notamment des graisses mais son rôle est accessoire car elle ne contient qu’environ 50 cc de bile tandis le foie en fabrique environ 1,5 litre par jour.

La bile stockée dans la vésicule biliaire peut engendre une maladie: la lithiase biliaire, plus communément appelée calculs. La formation des calculs dans la vésicule est majoritairement est liée à notre mode alimentaire. Les principaux facteurs favorisant la formations de calculs de la vésicule biliaire sont l’obésité, le sexe féminin, l’âge supérieur à 50 ans mais la lithiase biliaire peut se voir en dehors de ces circonstances.

D'autres maladies de la vésicules existent mais sont plus rares. On retrouve le polype (qui si il est supérieur à 1 cm justifie souvent une ablation de la vésicule) et le cancer de la vésicule.

Symptômes liés à la présence de calculs dans la vésicule biliaire : la colique hépatique

 

La lithiase vésiculaire peut rester asymptomatique ou donner des crises de colique hépatique. Elles sont dues à un calcul qui bloque la vésicule, la met en tension et entraine une douleur comme le fait un calcul au niveau du rein. Ces crises se traduisent par des douleurs typiquement après le repas souvent de début brutal, parfois nocturne qui se situent au niveau de l’hypochondre droit (en dessous des côtes à droite) parfois au niveau épigastrique (région de l’estomac). Cette douleur bloque la respiration et dure de 30 mn à quelques heures. Elle peut être accompagnée de nausées voire de vomissements.

Le diagnostic est fait par l’échographie qui montrera les calculs et cherchera des complications.

Les complications :

  • La cholécystite : c’est une infection de la vésicule sur les calculs. Elle se traduit par une douleur qui dure plus de 24 h à laquelle se rajoute une fièvre entre 38 et 39°C. Elle nécessite un traitement antibiotique et une intervention chirurgicale dans un délai rapide (< 5 jours).
     

  • La migration biliaire ou lithiase du cholédoque : lorsque les calculs sont petits ils peuvent migrer dans le cholédoque et l’obstruer, provoquant ainsi en plus de la douleur une perturbation du bilan hépatique voire un ictère (jaunisse). Dans ces cas, il faut enlever le calcul qui obstrue cholédoque par endoscopie ou sphinctérotomie endoscopique. Ce geste est réalisé par certains gastro entérologues qui passent par les voies naturelles comme une gastroscopie. Dans un deuxième temps, il faudra procéder à l’ablation de la vésicule ou cholécystectomie.
     

  • La pancréatite aigue : Lorsqu’un petit calcul migre dans le cholédoque, il peut aussi obstruer le canal du pancréas et provoquer une inflammation du pancréas ou pancréatite. Cette complication peut être très grave car une fois instaurée, la pancréatite aigue peut continuer d’évoluer vers l’aggravation et peut nécessiter un séjour prolongé en réanimation.

La cholécystectomie coelioscopie 

 

L'intervention consiste à enlever la vésicule et les calculs qu’elle contient. Elle est le plus souvent réalisée en ambulatoire c'est à dire que le patient arrive le matin et rentre à son domicile le soir.

L’intervention a lieu en coelioscopie, c’est à dire par l’intermédiaire de 4 petites incisions permettant d’introduire une caméra et des instruments en insufflant du gaz dans l’abdomen.

C'est une intervention couramment pratiquée, avec un taux de complications faible.

Téléchargez notre fiche information patient en cliquant sur le lien :

vésicule-biliaire.jpg
bottom of page